Jour 175

Trois clés pour de grandes amitiés

Sagesse Psaume 77,11-21
Nouveau Testament Actes 15,22-41
Ancien Testament 1 Rois 11,14-12,24

Introduction

La chaîne de magasins britannique Topshop a demandé à une équipe de psychologues une étude sur les principaux groupes démographiques constituant sa clientèle, dont les Millennials (les personnes nées entre 1981 et le début des années 2000, aussi connues sous le nom de génération Y). Ils ont interrogé 800 personnes appartenant à ce groupe. Les résultats obtenus étaient si surprenants qu'ils n'y ont pas cru. Ils ont alors interrogé 800 personnes supplémentaires et ont obtenu les mêmes résultats.

Les conclusions brossaient un tableau alarmant d'une génération de plus en plus solitaire et perdue. Il y a aujourd’hui plus de personnes vivant seules qu'à tout autre moment de l’histoire de notre société. Les Millennials passent en moyenne six heures et demie par jour sur les réseaux sociaux. Beaucoup de ceux qui ont été interrogés considéraient le travail comme une activité qu’ils intercalaient entre les moments consacrés aux réseaux sociaux et au déjeuner ! Les enquêteurs ont relevé que les gens avaient un très grand nombre d'“amis“, mais un sentiment croissant de solitude.

Il n’y a rien de mal aux réseaux sociaux, mais ils ne remplacent pas les véritables amitiés vécues en face à face. Nous avons été créés pour l'amitié avec Dieu (Genèse 3,8) et les uns avec les autres (2,18).

Le mariage est un élément de réponse contre l’isolement. L'amitié, vitale également au sein du mariage est aussi un élément de réponse crucial pour cette problématique. Jésus a donné l'exemple de relations d’amitié étroites avec des hommes et des femmes. Il a démontré que le mariage n'est pas la seule solution à la solitude. Dans un certain sens, l'amitié est plus importante encore que le mariage. Le mariage est temporaire, l'amitié est éternelle. “L'amitié“, comme l'écrit C.S. Lewis, “est la couronne de la vie et l'école de la vertu“. L'amitié permet de multiplier les joies et de diviser les peines.

La Bible est très réaliste. Nous y voyons des exemples de relations à leur apogée, mais nous avons aussi des illustrations de leur fragilités et de leurs échecs. Ces exemples et l’enseignement de la Bible nous permettent de saisir 3 clés :

Sagesse

Psaume 77,11-21

11 Je me dis : « Ce qui me blesse,
c’est que le Dieu très-haut n’agit plus comme avant. »

12 Je me souviens de tes exploits, Seigneur,
oui, je me rappelle tes actions étonnantes d’autrefois.
13 Je réfléchis à tout ce que tu as fait,
je pense à tes exploits.
14 Ô Dieu, ton action est vraiment sainte.
Quel dieu est aussi grand que toi ?
15 Tu es le seul qui fait des choses étonnantes,
tu as montré ton pouvoir à tous les peuples.
16 Par ta puissance, tu as libéré ton peuple,
les fils de Jacob et de Joseph.
17 Ô Dieu, oui, l’eau t’a vu, oui, elle t’a vu et elle a eu peur,
le fond de la mer aussi a tremblé.
18 Les nuages ont envoyé des torrents d’eau.
Du ciel, le tonnerre a éclaté,
et tes éclairs comme des flèches volaient de tous côtés.
19 Le bruit de ton tonnerre roulait,
tes éclairs ont éclairé le monde,
la terre troublée tremblait.
20 Tu es passé au milieu de la mer,
tu as fait ton chemin dans l’eau profonde,
personne n’a vu tes traces.
21 Par la main de Moïse et d’Aaron, tu as conduit ton peuple,
comme un berger conduit son troupeau.

Commentaire

Donner de la valeur aux partenariats

Mère Teresa a dit : “Ce que je peux faire, vous ne pouvez pas le faire. Ce que vous pouvez faire, je ne peux pas le faire. Mais ensemble, nous pouvons faire quelque chose de beau pour Dieu.“

Nous avons vu hier comment le psalmiste a dans sa détresse, crié à Dieu. Dans la seconde moitié du psaume, il se souvient de certaines occasions où Dieu a agi de manière étonnante et puissante dans le passé (vv.12-13).

Il se remémore en particulier la grande délivrance accordée à son peuple par Dieu dans l'Exode. Il prie : « C’est toi le Dieu qui a fait le miracle, et ta force, tu l’as montrée parmi les peuples. » (v.15) (TOB). Il médite sur la séparation de la mer Rouge (vv.17-20) et conclut : « Par la main de Moïse et d'Aaron, tu as conduit ton peuple, comme un berger conduit son troupeau » (v.21).

« Moïse et Aaron » étaient les partenaires humains impliqués dans cette grande œuvre de Dieu. C'est l'une des plus grandes réussites de l'histoire du peuple de Dieu.

Elle est advenue parce qu'ils étaient engagés dans une cause plus grande qu'eux. Ils regardaient vers l'extérieur dans la même direction. Bien qu'ils soient frères, ils avaient des compétences et des rôles très différents. Alors que Moïse était le leader, Aaron avait en charge la communication (Exode 7,1-2) et la conduite du peuple durant les temps de culte (28,1).

Nous avons besoin de bons partenariats aujourd'hui. Jésus a envoyé ses disciples deux par deux pour de bonnes raisons. Le ministère peut être très solitaire. Agir à deux peut faire toute la différence. C'est comme cela que se forment certaines des plus grandes amitiés.

Prière

Seigneur, je prie aujourd'hui pour que tu suscites de bons partenariats dans notre église locale et dans l'Église du monde entier. Que nombreux soient ceux qui, comme Moïse et Aaron, se complètent et te voient réaliser de grandes choses au travers d’eux.

Nouveau Testament

Actes 15,22-41

Les apôtres et les anciens envoient une lettre aux croyants d’Antioche de Syrie

22 Alors les apôtres et les anciens, avec toute l’Église, décident de choisir parmi eux des délégués. Ils vont les envoyer à Antioche de Syrie avec Paul et Barnabas. Ils choisissent Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas, des hommes qui ont de l’autorité parmi les frères. 23 Ils leur confient cette lettre : « Les apôtres et les anciens saluent les croyants qui ne sont pas juifs et qui vivent à Antioche et dans les provinces de Syrie et de Cilicie. 24 Nous avons appris ceci : Des gens de chez nous sont venus vous troubler et vous inquiéter par leurs paroles, mais nous ne leur avions pas demandé de le faire. 25 C’est pourquoi nous avons décidé tous ensemble de choisir des délégués et de vous les envoyer. Ils accompagnent nos chers amis Barnabas et Paul, 26 qui ont livré leur vie au service de notre Seigneur Jésus-Christ. 27 Donc, nous vous envoyons Jude et Silas, ils vont vous dire directement ce que nous vous écrivons dans cette lettre. 28 En effet, l’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas vous charger davantage. Mais vous devez obéir aux commandements suivants, qui sont obligatoires : 29 Ne mangez pas la viande qu’on a offerte aux faux dieux, elle est impure. Ne mangez pas de viande qui contient encore du sang. Respectez les lois du mariage. Si vous obéissez à cela, vous agirez très bien. Nous vous saluons fraternellement. »

30 On laisse partir Paul, Barnabas, Jude et Silas. Ils vont à Antioche de Syrie. Là, ils réunissent le groupe des croyants et ils leur donnent la lettre. 31 On en fait la lecture, et tous sont remplis de joie parce qu’elle les encourage. 32 Jude et Silas, qui sont prophètes, parlent beaucoup aux croyants pour les encourager et les rendre plus forts. 33 Ils restent un certain temps à Antioche de Syrie. Ensuite, les croyants les laissent partir en leur souhaitant bon voyage. Jude et Silas retournent vers ceux qui les ont envoyés. 34 []

35 Paul et Barnabas restent à Antioche. Avec beaucoup d’autres, ils enseignent et annoncent la parole du Seigneur.

Paul et Barnabas se séparent

36 Après un certain temps, Paul dit à Barnabas : « Retournons visiter les croyants dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur. Nous verrons comment ils vont. »

37 Barnabas veut emmener avec eux Jean, appelé aussi Marc, 38 mais Paul pense qu’il ne faut pas le faire. En effet, Jean-Marc les a quittés en Pamphylie et il ne les a plus accompagnés dans leur travail. 39 Paul et Barnabas ne sont pas du tout d’accord et ils finissent par se séparer. Barnabas emmène Jean-Marc et prend le bateau pour Chypre, 40 Paul choisit Silas. Les croyants confient Paul à l’amour du Seigneur, et il s’en va. 41 Il traverse la Syrie et la Cilicie, en encourageant les Églises.

Commentaire

Prendre soin des amitiés

\t Dès les débuts de l'Église chrétienne, nous voyons des exemples d'amis travaillant ensemble en partenariat. Paul et Barnabas étaient partenaires dans l’annonce de l'évangile (v.22). Ils ont été envoyés ensemble pour porter le message du conseil de Jérusalem aux païens (v.23).

Ils sont décrits comme « nos chers amis Barnabas et Paul, qui ont livré leur vie au service de notre Seigneur Jésus-Christ » (vv.25b-26).

Ils étaient accompagnés par un autre binôme – deux autres leaders, Jude (appelé Barsabbas) et Silas (v.22). Jude et Silas étaient des prophètes qui « parl[aient] beaucoup aux croyants pour les encourager et les rendre plus forts » (v.32). Encore une fois, il est bon que les prophètes n'agissent pas en étant isolés, mais qu'ils travaillent ensemble en partenariat avec d'autres.

Tout cela est bon. Mais en poursuivant notre lecture, on constate que les désaccords, même dans l'Église primitive, ne portaient pas uniquement sur la doctrine (15,2), mais aussi sur les relations personnelles (v.39). Comme le dit souvent Sandy Millar, « l'appel est divin, mais les relations sont humaines ». Paul et Barnabas se sont brouillés (vv.36-38). Ils « ne sont pas du tout d'accord » par conséquent, ils se sont disputés et ont fini par se séparer (v.39).

Dans la providence de Dieu, tout s'est finalement bien terminé. Barnabas a trouvé un nouveau partenaire en Marc, qui était son cousin. (Voir Colossiens 4,10.) Paul a trouvé un nouveau partenaire en Silas et ils ont alors « travers[é] la Syrie et la Cilicie, en encourageant les Églises » (Actes 15,41). Il se peut que Paul et Barnabas se soient réconciliés plus tard (voir 1 Corinthiens 9,6).

La réalité, c’est que parfois, même des partenariats chrétiens sont en souffrance et échouent. Dieu peut apporter de l'espoir dans ces situations : ce n'est pas la fin du monde si les chrétiens se séparent et prennent des chemins différents. Ce passage montre que leur désaccord n'a pas conduit au retrait de la bénédiction de Dieu.

Cependant, comme le souligne John Stott, “cet exemple de la providence de Dieu ne doit pas servir d'excuse aux querelles entre chrétiens“. Nous devons toujours faire de notre mieux pour résoudre nos différends et éviter des séparations douloureuses.

Gardez vos amitiés. Lorsqu'il y a des disputes, cherchez toujours la réconciliation et souvenez-vous que, comme l'a dit Martin Luther King, “le pardon n'est pas un acte occasionnel, c'est une attitude permanente“.

Prière

Père, merci pour l'exemple inspirant de Paul et Barnabas qui ont risqué leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Aide-nous à résoudre nos différends et à éviter, dans la mesure du possible, des séparations douloureuses.

Ancien Testament

1 Rois 11,14-12,24

Le Seigneur envoie des ennemis à Salomon

14 Le Seigneur envoie un ennemi à Salomon. C’est un Édomite du nom de Hadad qui appartient à la famille royale.

15 À une époque, David a combattu le royaume d’Édom. Et Joab, le chef de son armée, est allé dans ce pays pour enterrer les soldats d’Israël, morts au combat. Ensuite, il a tué tous les garçons et tous les hommes d’Édom. 16 Joab et toute sa troupe sont restés six mois dans ce pays pour tuer les garçons et les hommes. 17 Hadad était encore très jeune. Pourtant, il a réussi à fuir en Égypte avec quelques Édomites qui ont été serviteurs de son père. 18 Ils sont partis de la région de Madian et ils sont arrivés dans le désert de Paran. Ils ont entraîné avec eux quelques hommes et ils sont allés en Égypte auprès du Pharaon, le roi de ce pays. Celui-ci a donné à Hadad une maison et des terres et il s’est chargé de le nourrir. 19 Le roi a été si bon pour Hadad qu’il lui a donné en mariage la sœur de la reine Tapenès, sa femme. 20 La sœur de Tapenès a donné à Hadad un fils appelé Guenoubath. Tapenès l’a fait élever dans le palais du roi d’Égypte et il a vécu là, avec les enfants du roi.

21 Hadad est toujours en Égypte, quand il apprend que David et le général Joab sont morts. Alors il dit au roi d’Égypte : « Permets-moi de rentrer dans mon pays. » 22 Le roi lui demande : « Est-ce qu’il te manque quelque chose auprès de moi ? Pourquoi désires-tu rentrer chez toi ? » Hadad répond : « Il ne me manque rien, mais permets-moi pourtant de partir. »

23 Dieu envoie un autre ennemi à Salomon. C’est Rezon, fils d’Éliada. Il a fui de chez son maître Hadadézer, roi de Soba. 24 À une époque, David a détruit l’armée de Hadadézer. Alors Rezon a rassemblé des gens autour de lui et il est devenu chef de bande. Il est allé à Damas, il s’est installé là et il est devenu roi. 25 Rezon a été un ennemi du peuple d’Israël pendant toute la vie de Salomon, tout comme Hadad. Rezon a détesté Israël pendant tout le temps où il a été roi de Syrie.

Le prophète Ahia annonce à Jéroboam la division du royaume

26 Jéroboam, fils de Nebath, est au service du roi Salomon. C’est un Éfraïmite, originaire de Seréda. Sa mère est veuve et s’appelle Seroua. 27 Voici à quelle occasion Jéroboam se révolte contre le roi : C’est l’époque où Salomon fait construire la terrasse appelée « Millo » et réparer un trou dans le mur de la « Ville de David ». 28 Jéroboam est un jeune homme fort et courageux. Salomon voit comment il travaille, il le choisit pour surveiller les ouvriers des tribus d’Éfraïm et de Manassé. 29 Un jour, Jéroboam sort de Jérusalem. Le prophète Ahia, de Silo, le rencontre sur la route. Ils sont tous les deux seuls dans la campagne. Ahia porte un vêtement tout neuf, 30 il le prend et le déchire en douze morceaux. 31 Ensuite il dit à Jéroboam : « Prends pour toi dix morceaux. En effet, voici le message du Seigneur, Dieu d’Israël : Je vais arracher le royaume à Salomon et je te donnerai dix tribus. 32 Je lui laisserai une tribu, à cause de mon serviteur David et à cause de Jérusalem, la ville que j’ai choisie dans tout le pays d’Israël. 33 Je ferai cela parce que les Israélites m’ont abandonné. En effet, ils se sont mis à genoux devant Astarté, la déesse des gens de Sidon, devant Kemoch, le dieu des Moabites, et devant Molek, le dieu des Ammonites. Ils n’ont pas suivi le chemin que je leur ai montré, et ils n’ont pas fait ce qui est bien à mes yeux. En effet, ils n’ont pas obéi aux lois et aux règles que je leur ai données, contrairement à David, le père de Salomon. 34 Mon serviteur David que j’ai choisi a obéi à mes commandements et à mes lois. À cause de lui, je n’arracherai pas le royaume des mains de Salomon, mais je lui laisserai le pouvoir jusqu’à la fin de sa vie. 35 C’est au fils de Salomon que j’enlèverai le royaume, et à toi, Jéroboam, je donnerai dix tribus. 36 Je laisserai une tribu au fils de Salomon. Ainsi, il y aura toujours quelqu’un de la famille de David mon serviteur pour être roi devant moi à Jérusalem. En effet, c’est la ville que j’ai choisie pour y montrer ma présence parmi vous.

37 « Toi, Jéroboam, je te choisis, et tu pourras être roi sur Israël, comme tu le désires. 38 Écoute tout ce que je te commanderai, suis le chemin que je te montrerai. Fais ce qui est bien à mes yeux. Obéis aux lois et aux commandements que je te donne, comme mon serviteur David l’a fait. Si tu agis ainsi, je serai avec toi. J’établirai solidement le pouvoir royal dans ta famille, comme je l’ai fait pour David. Je te donnerai les dix tribus d’Israël. 39 Par là, j’abaisserai la famille royale de David, mais non pas pour toujours. »

40 Après cela, Salomon cherche à tuer Jéroboam. Mais Jéroboam fuit en Égypte et il va auprès de Chichac, le roi de ce pays. Il reste là-bas jusqu’à la mort de Salomon.

Quand Salomon meurt, son fils Roboam devient roi

41 Les autres actes de Salomon, tout ce qu’il a fait, la sagesse qu’il avait, tout cela est écrit dans « L’Histoire de Salomon ». 42 Salomon a été roi de tout le peuple d’Israël pendant 40 ans à Jérusalem. 43 Quand il rejoint ses ancêtres, on l’enterre dans la « Ville de David », son père. Son fils Roboam devient roi à sa place.

Discussions entre les tribus du Nord et le roi Roboam

12 Roboam va à Sichem. C’est là que les tribus israélites du Nord sont venues pour le faire roi. 2 Jéroboam, fils de Nebath, a fui en Égypte pour échapper au roi Salomon. Quand il entend parler de l’assemblée de Sichem, il reste en Égypte. 3 Mais on envoie des gens le chercher, et il arrive. Alors Jéroboam et toute l’assemblée des Israélites du Nord parlent à Roboam en disant : 4 « Ton père nous a traités comme des esclaves. Il a mis une lourde charge sur nos épaules. Si toi, maintenant, tu la rends plus légère, nous te servirons. » 5 Roboam leur répond : « Je vais réfléchir. Revenez me voir dans trois jours. » Les gens s’en vont. 6 Le roi Roboam demande conseil aux anciens qui ont servi son père Salomon pendant sa vie. Il leur pose cette question : « Qu’est-ce que vous me conseillez de répondre à ces gens ? » 7 Les anciens lui disent : « Si aujourd’hui, tu te mets au service de ce peuple, si tu leur réponds avec bonté, ils te serviront toujours. »

8 Mais Roboam ne tient pas compte du conseil donné par les anciens. Il va consulter les jeunes gens qui ont grandi avec lui et qui sont à son service. 9 Il leur dit : « Les gens m’ont demandé de rendre plus légère la charge que mon père a fait peser sur eux. Qu’est-ce que vous me conseillez de leur répondre ? » 10 Ceux qui ont grandi avec lui disent : « Ces gens se plaignent, parce que ton père les a traités comme des esclaves. Ils te demandent de rendre plus légère la charge qui pèse sur eux. Eh bien, tu n’as qu’à leur répondre ceci : “Mon petit doigt est plus gros que le bras de mon père : 11 il a fait peser une lourde charge sur vous, moi je la rendrai encore plus écrasante. Mon père vous a corrigés avec des fouets en cuir, moi je vous corrigerai avec des fouets en fer.” »

12 Le troisième jour, Jéroboam et tout le peuple vont trouver Roboam, comme il l’a demandé. 13 Le roi ne tient pas compte du conseil donné par les anciens. Il répond durement au peuple 14 en suivant le conseil des jeunes gens de son âge. Il dit : « Mon père a fait peser lourdement son pouvoir sur vous. Eh bien, moi, je le rendrai encore plus écrasant. Mon père vous a corrigés avec des fouets en cuir, moi, je vous corrigerai avec des fouets en fer. »

15 Ainsi le roi n’écoute pas le peuple. En fait, c’est le Seigneur qui dirige tout cela. Il veut réaliser la promesse qu’il a faite à Jéroboam, fils de Nebath, par l’intermédiaire du prophète Ahia, de Silo.

Les Israélites du Nord se révoltent contre la famille royale de David

16 Quand les Israélites du Nord voient que le roi ne les écoute pas, ils lui répondent :

 « Nous n’avons rien à faire avec la famille de David !
 Nous n’avons rien de commun avec ce fils de Jessé !
 Gens d’Israël, rentrons chez nous.
 Et toi, successeur de David, occupe-toi maintenant de ton royaume ! »

Puis ils rentrent chez eux. 17 Seuls les Israélites qui habitent le territoire de Juda reconnaissent Roboam comme roi. 18 Pourtant, celui-ci envoie Adoram, le chef des travaux obligatoires, auprès des Israélites du Nord. Mais ceux-ci le tuent à coups de pierres. Roboam arrive tout juste à monter sur son char pour fuir à Jérusalem. 19 Voilà comment les tribus israélites du Nord se sont révoltées contre la famille de David. Et cette situation dure encore aujourd’hui.

20 Quand tous les Israélites du Nord apprennent que Jéroboam est rentré, ils réunissent leur assemblée. Ils le font venir et ils le désignent comme roi d’Israël. La tribu de Juda est la seule qui reste fidèle à la famille de David.

21 Dès que Roboam arrive à Jérusalem, il rassemble 180 000 soldats parmi les meilleurs des tribus de Juda et de Benjamin. Ils doivent aller attaquer le royaume d’Israël pour rendre le pouvoir à Roboam, fils de Salomon. 22 Mais Dieu adresse la parole au prophète Chemaya en disant : 23 « Va parler à Roboam, fils de Salomon et roi de Juda, à tous les gens de Juda et de Benjamin, et au reste du peuple. Tu leur diras de ma part : 24 “Moi, le Seigneur, je vous demande de ne pas aller attaquer les gens d’Israël. Ils sont vos frères. Chacun doit rentrer chez soi, parce que c’est moi qui ai voulu ce qui s’est passé.” » Alors ils obéissent à la parole du Seigneur et ils rentrent chez eux, comme il l’a commandé.

Commentaire

Privilégier la loyauté

\t Dans ce passage, nous voyons le pire aspect des relations humaines. Salomon a commencé à récolter ce qu'il avait semé. Il avait semé le manque de loyauté envers Dieu et maintenant le manque de loyauté jaillissait de partout. Son premier adversaire était Hadad (11,14). Le second était Rezon (v.23), « devenu chef de bande » (v.24) (une bande de rebelles).

Ensuite, Jéroboam s'est rebellé contre le roi (vv.26-27). C’était l'un des fonctionnaires de Salomon, « un jeune homme fort et courageux » que Salomon « choisit pour surveiller les ouvriers des tribus d'Éfraïm et de Manassé » (v.28). Salomon termine sa vie en étant entouré d'adversaires et en faisant des tentatives pour tuer Jéroboam (v.40).

Roboam, le fils de Salomon, a hérité d’une situation complexe. Il n'a pas traité ses adversaires avec sagesse. Il n'a pas su écouter. Il a fait la sourde oreille vis-à-vis du peuple (12,15). Ils se sont rendu compte que « le roi ne les écoute pas » (v.16).

Il a rejeté les conseils que les anciens lui ont donnés. De ce fait, la plupart des Israéliens se sont ralliés à Jéroboam. « La tribu de Juda est la seule qui reste fidèle à la famille de David » (v.20). Une fois de plus, la guerre a éclaté (v.21). Le résultat est un royaume divisé –mais les problèmes ne s’arrêtent pas là. Dieu a promis à Jéroboam des bénédictions étonnantes : « Si tu écoutes tout ce que je te dirai, si tu agis comme je le veux, si tu fais ce qui est droit à mes yeux … » (11.38) (NFC). De manière tragique, (comme nous le verrons dans les prochains jours), Jéroboam n'a pas réussi et les résultats ont été désastreux.

Cet épisode de l'histoire du peuple de Dieu est une histoire de manque de loyauté envers Dieu, de manque de loyauté envers le roi, de rébellion et de luttes intestines. Ce n'est pas comme cela que les choses devraient se passer. Vous êtes appelés à l'amour, à l'unité et à la loyauté. Votre loyauté devrait être le reflet de la loyauté de Dieu envers vous.

Si vous semez le manque de loyauté, c’est ce que vous récolterez. Si vous semez la loyauté, vous récolterez la loyauté. Vous faites preuve de loyauté par vos actes et vos paroles. Soyez loyal envers ceux qui ne sont pas présents. Ce faisant, vous gagnerez la confiance de ceux qui sont présents.

Aussi déloyal que nous soyons, Dieu reste fidèle à ses promesses. Il se souvient de son alliance avec David (voir 2 Samuel 7), et ne rejette pas complètement le peuple (1 Rois 11,32,34,36). Bien qu'il nous discipline – « j'abaisserai la famille royale de David, mais non pas pour toujours » (v.39) – sa correction est temporaire, sa loyauté est éternelle. « Dieu, c'est pour notre bien qu'il nous corrige, il veut nous rendre saints, comme lui » (Hébreux 12,10).

L'engagement et la loyauté de Dieu envers vous sont tels que rien ne pourra vous séparer « de l'amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur » (Romains 8,39).

Ce n'est pas une raison pour être complaisants, mais c'est un motif pour à nouveau pleinement apprécier la grâce de Dieu, et pour s’adonner à un culte sans réserve. Vous pouvez à nouveau choisir de répondre à l'appel de Dieu sur votre vie : « suis le chemin que je te montrerai. Fais ce qui est bien à mes yeux » (1 Rois 11,38).

Prière

Seigneur, s'il te plaît, répands ton Esprit d'amour, d'unité et de loyauté sur l'Église. Aide-nous à travailler ensemble en partenariat les uns avec les autres. Préserve nos amitiés, protège nos partenariats et donne-nous la sagesse pour faire face à nos adversaires.

Pippa ajoute

Actes 15,37-39

C'est très agréable quand les gens se lèvent pour parler en bien de vous. Barnabas a défendu Marc et lui a offert une seconde chance. Y a-t-il quelqu'un en faveur de qui vous pourriez parler aujourd'hui ?

reader

Application

Téléchargez l'application de la Bible en 1 an pour les appareils iOS ou Android et lisez-la chaque jour.

La version française de l'application étant une nouveauté, nous faisons face à un problème d'affichage dans certains commentaires. Si vous recontrez ce problème sur votre smartphone, nous vous encourageons à vous rendre dans les paramètres de l'application, puis à changer la langue de contenu (par exemple "English"), puis à nouveau changer la langue de contenu sur "Français". Merci de votre compréhension et désolés pour ce désagrément ! Nous faisons tout notre possible pour régler ce problème au plus vite.

reader

Courriel

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir la Bible en 1 an dans votre boîte de réception chaque matin. Vous recevrez un e-mail par jour.

reader

Site Web

Commencez à lire la journée d'aujourd'hui, ici même, sur le site Web de la Bible en 1 an.

Lire maintenant

Références

C. S. Lewis, The Four Loves (William Collins, 2012).

John Stott, Le message des actes (IVP, 1991).

Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de La Bible Parole de Vie © Société biblique française – Bibli’O, 2000.

Les extraits marqués (Colombe) sont tirés de La Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978.

Les extraits marqués (NFC) sont tirés de La Bible Nouvelle Français courant © Société biblique française – Bibli’O, 2019.

Les extraits marqués (TOB) sont tirés de La Traduction œcuménique de la Bible © Société biblique française – Bibli’O et Editions du Cerf, 2010.

Les extraits marqués (MSG) sont traduits de la Message.

Ce site Web stocke des données telles que des cookies pour activer les fonctionnalités et les analyses nécessaires du site. En savoir plus