Jour 181

Comment planifier votre vie

Sagesse Proverbes 15,31-16,7
Nouveau Testament Actes 19,14-41
Ancien Testament 1 Rois 22,1-54

Introduction

Presque tout le monde fait des projets. Nous envisageons des façons de passer nos soirées, nous faisons des plans pour nos week-ends ou nos vacances. Certaines personnes planifient le nombre d'enfants qu'elles auront ; elles font des plans pour leur éducation. Nous devons planifier nos finances et nos dons. Les individus font des plans. Les entreprises font des plans. Les églises devraient faire des plans.

J’aime beaucoup ces pages dans mon exemplaire de la Bible en 1 an (Bible in One Year). En juin 1992, en marge du verset « Confie au Seigneur ce que tu fais, et tes projets se réaliseront » (Proverbes 16,3), j'ai écrit les projets que nous avions pour 1992/1993. Dieu a béni ces projets plus que nous n'aurions pu le demander ou même l'imaginer. Chaque année par la suite, j'ai consigné par écrit les plans pour l'année à venir. Je trouve que c’est très encourageant et que cela contribue à fortifier notre foi d’observer tout ce que le Seigneur a fait pour nous au fil des ans. C’est si facile d'oublier sa bienveillance et sa fidélité.

Sagesse

Proverbes 15,31-16,7

31 Une personne qui écoute les leçons de la vie a sa place parmi les sages.

32 Une personne qui refuse les avertissements se méprise elle-même. Mais celle qui accepte les reproches apprend à réfléchir.

33 Le respect du Seigneur apprend la sagesse. Pour être honoré, il faut d’abord se faire petit.

Le Seigneur rend sûre la marche des humains

16 Les humains font des projets, mais c’est le Seigneur qui prend les décisions.

2 L’être humain croit toujours qu’il agit bien, mais le Seigneur juge le cœur.

3 Confie au Seigneur ce que tu fais, et tes projets se réaliseront.

4 Le Seigneur a tout fait dans un but précis. Il a même créé ceux qui agissent mal pour le jour où ils seront punis.

5 Le Seigneur déteste les orgueilleux, ils seront sûrement punis.

6 Celui qui est bon et fidèle, ses fautes seront pardonnées. Celui qui respecte le Seigneur s’éloignera du mal.

7 Quand le Seigneur approuve la conduite de quelqu’un, il le réconcilie même avec ses ennemis.

Commentaire

Nos projets

Nous n'y arrivons pas toujours (c’est certainement mon cas), mais il n'y a pas de mal à faire des projets. En effet, il est bon de planifier à l'avance. Comme certains l’ont souligné, il ne pleuvait pas quand Noé a construit l'arche ! L'auteur des Proverbes dit : « Les dispositions du cœur (appartiennent) à l'homme... Recommande à l'Éternel tes œuvres, et tes projets se réaliseront » (16,1,3, Colombe).

Nous voyons ici la clé du succès. Vos plans ne devraient jamais être faits indépendamment du Seigneur. Vous êtes appelés à être en relation avec lui. Vos plans doivent être alignés sur les siens. Votre vision et vos plans doivent être guidés par l'Esprit. À mesure que vous sentez Dieu vous guider, confiez-lui vos plans. Apportez vos plans au Seigneur. Posez-les devant lui. Dieu promet alors que « tes projets se réaliseront » (v. 3). Que signifie confier au Seigneur tout ce que l’on fait ?

1. Coopérer

Une traduction du mot hébreu pour “confier“ est “rouler vers“. Il y a deux façons de traverser la vie. L'une consiste à décider que nous sommes parfaitement capables de gérer notre propre vie – sans Dieu. Nous faisons des projets pour nous faire plaisir, indépendamment de Dieu. C'est la voie de la fierté (v.5) et de l'indépendance. On ne peut rien dire aux fiers parce qu'ils pensent qu'ils savent déjà.

L'autre façon, c’est d'être prêts à mettre de côté nos propres désirs. C'est la voie de la foi et de l'humilité : « l’humilité précède la gloire » (15,33) (Colombe).

Dieu a de bons plans pour votre vie (Jérémie 29,11 ; Romains 12,2 ; Ephésiens 2,10). Coopérez humblement avec lui, en étant prêts à renoncer à tout ce qui entre en conflit avec son but pour vous.

2. Faire confiance

Confier ses projets au Seigneur signifie lui parler de ses projets, faire des projets avec lui. Au début de chaque journée, vous pouvez lui confier vos projets. Je trouve que les vacances sont un bon moment pour planifier et confier les mois, voire l'année à venir, à Dieu.

Je me souviens d'avoir entendu à la radio quelqu’un demander à l'acteur David Suchet alors qu'il venait de devenir chrétien, s'il refusait certains rôles. Il a répondu : “C'est une question très difficile. Tout ce que je peux dire, c'est que lorsqu'on me propose une pièce, je m'en vais et je prie à ce sujet et si je sens que c'est mal, je la refuse, alors qu'auparavant, cela aurait été "Combien ?" “

3. Consulter

Le Seigneur dit : « Quel malheur pour vous, enfants désobéissants ! Vous faites des projets qui ne viennent pas de moi… Vous vous mettez en route pour l'Égypte » (Esaïe 30,1-2a). Se confier au Seigneur signifie le consulter, discuter de vos projets avec lui et rechercher sa sagesse et ses conseils (Proverbes 15,33a). Pour les décisions importantes, quelqu’un de sage consultera d'autres personnes pour vérifier qu'il ou elle a bien entendu le Seigneur (vv.31-32).

Ayant confié vos projets au Seigneur, vous pouvez avoir confiance en sa promesse de succès. Dieu est souverain sur vos plans. « Les humains font des projets, mais c'est le Seigneur qui prend les décisions » (16,1). « Le cœur de l’homme étudie sa route, mais c’est le Seigneur qui affermit ses pas » (v.9) (TOB).

Dieu vous donne la liberté et la responsabilité de faire des projets. Il est tout à fait normal que vous le fassiez. Et pourtant, Dieu relie vos décisions à votre destination. Ce n'est pas une raison pour être passifs ou fatalistes, c’est plutôt un encouragement à être confiants dans le fait que Dieu est le maître ultime de votre vie. Vous n’avez pas besoin d’être figés dans l’indécision.

Vous pouvez être assurés que Dieu fera tout pour le bien de ceux qui l'aiment (v.6b,7 ; Romains 8,28).

Prière

Seigneur, je te loue et te remercie pour la manière étonnante dont tu bénis les projets que je te confie. Cette année, je veux te confier tous mes projets pour l'avenir.

Nouveau Testament

Actes 19,14-41

14 Un grand-prêtre juif, Skéva, a sept fils qui font justement cela. 15 Mais l’esprit mauvais leur répond : « Jésus, je le connais, et Paul, je sais qui il est. Mais vous, qui êtes-vous ? » 16 Et l’homme qui a l’esprit mauvais en lui attaque les fils de Skéva. Il est plus fort qu’eux et il leur fait beaucoup de mal. Alors ils sortent de sa maison en courant, ils sont nus et blessés. 17 Tous les habitants d’Éphèse, les Juifs et les non-Juifs, apprennent cela. Ils sont tous pleins de respect et disent : « Le nom du Seigneur Jésus est grand ! » 18 Beaucoup de gens deviennent croyants et viennent avouer à haute voix ce qu’ils ont fait. 19 Parmi ceux qui pratiquaient la magie, beaucoup apportent leurs livres et les brûlent devant tout le monde. On calcule le prix de ces livres et on trouve que cela fait 50 000 pièces d’argent. 20 Ainsi, par la puissance du Seigneur, la parole de Dieu est de plus en plus connue et de plus en plus solide.

L’agitation à Éphèse

21 Après cela, Paul décide de traverser la Macédoine et l’Akaïe pour aller à Jérusalem. Il dit :

 « Ensuite, j’irai aussi à Rome, il le faut. » 22 Il envoie en Macédoine deux de ses aides, Timothée et Éraste, mais lui-même reste encore un peu dans la province d’Asie.

23 À ce moment-là, il y a une grande agitation à cause du chemin du Seigneur. 24 En effet, un bijoutier, appelé Démétrius, fabrique des petits temples en argent de la déesse Artémis. Pour ce travail, il donne aux artisans un bon salaire. 25 Alors Démétrius réunit les artisans et tous ceux qui vivent de ce métier. Il leur dit : « Mes amis, vous le savez, c’est grâce à ce travail que nous vivons bien. 26 Mais ce Paul dit que les dieux fabriqués par les hommes ne sont pas des dieux. Et il a réussi à en persuader beaucoup de gens, non seulement ici, mais dans presque toute la province d’Asie. Vous avez entendu parler de tout cela et vous le constatez. 27 Cela risque de faire du tort à notre métier. De plus, le temple de la grande déesse Artémis va peut-être perdre de son importance. On ne dira plus : “Artémis est une grande déesse !” Pourtant, tout le monde l’adore dans la province d’Asie et sur la terre entière. » 28 Quand les gens entendent cela, ils se mettent en colère et ils crient : « C’est une grande déesse, l’Artémis des Éphésiens ! » 29 Alors l’agitation se répand dans toute la ville, et tout le monde se précipite au théâtre public. On entraîne aussi Gaïus et Aristarque, deux Macédoniens qui accompagnent Paul dans son voyage. 30 Paul veut se présenter devant la foule, mais les disciples l’empêchent de le faire. 31 Quelques fonctionnaires importants de la province d’Asie sont des amis de Paul. Ils lui envoient des gens pour lui donner ce même conseil : « Ne te montre pas au théâtre ! » 32 Pendant ce temps, dans la foule, il y a beaucoup de bruit et d’agitation. Les uns crient une chose, les autres en crient une autre, et la plupart des gens ne savent même pas pourquoi ils sont rassemblés. 33 Les Juifs poussent au premier rang un certain Alexandre, et quelques-uns lui expliquent ce qui se passe. Alors Alexandre lève la main, il veut parler à la foule. 34 Mais on apprend qu’il est juif, alors, pendant à peu près deux heures, tout le monde crie d’une seule voix : « C’est une grande déesse, l’Artémis des Éphésiens ! » 35 Enfin, le secrétaire de la ville réussit à calmer la foule et il dit : « Éphésiens, tout le monde le sait, la ville d’Éphèse est chargée de protéger le temple de la grande déesse Artémis ainsi que sa statue tombée du ciel. 36 Personne ne peut dire le contraire. Donc, vous devez vous calmer et réfléchir avant d’agir. 37 Vous avez amené ces hommes ici, pourtant ils n’ont rien fait de mal contre le temple et ils n’ont pas insulté notre déesse. 38 Démétrius et ses artisans veulent peut-être accuser quelqu’un. Eh bien, il existe des juges et il y a des jours où le tribunal est ouvert. Allez donc devant les juges ! 39 Si vous avez quelque chose d’autre à demander, on verra cela à l’assemblée qui applique la loi. 40 En effet, nous risquons d’être accusés de révolte à cause de ce qui s’est passé aujourd’hui. Nous ne pouvons donner aucune raison pour expliquer ce rassemblement. » 41 Quand le secrétaire a fini de parler, il renvoie les gens chez eux.

Commentaire

Les projets de Paul

\t Paul était un penseur stratégique. Il a fait des plans minutieux. « Après cela, Paul décide de traverser la Macédoine et l'Akaïe pour aller à Jérusalem. Il dit : "Ensuite, j'irai aussi à Rome, il le faut." Il envoie en Macédoine deux de ses aides, Timothée et Éraste, mais lui-même reste encore un peu dans la province d'Asie » (vv.21-22).

La vision, la mission et les plans de Paul tournaient autour de l'évangélisation de l’ensemble du monde connu. Sa stratégie a été de se concentrer sur les villes : Jérusalem, Rome, Corinthe et Éphèse.

Il a passé beaucoup de temps dans ces villes à prêcher l'évangile au plus grand nombre, que ce soit dans des synagogues ou dans des amphithéâtres.

Cela n’a pas été sans opposition. Il est intéressant de noter qu'à Éphèse, l'opposition n'était pas liée à une dimension doctrinale ou éthique mais économique. Démétrius pensait qu'il pourrait perdre de l'argent à la suite de la prédication de Paul. Ainsi, il a soulevé de l'opposition (vv.24-29).

Mais Dieu aussi avait un plan. Un autre proverbe pour aujourd'hui nous dit que « Le Seigneur a tout fait dans un but précis » (Proverbes 16,4). Dans le cas présent, Dieu a agi par l'intermédiaire du greffier de la ville (Actes 19,35). Même si celui-ci ne semblait pas croire en Dieu (vv.35-36), ses actions ont tout de même permis de mettre fin aux émeutes. Dieu travaille souvent par l'intermédiaire de personnes non croyantes pour réaliser ses plans.

Prière

Seigneur, merci pour l'exemple de la planification, de la stratégie et du courage de Paul face à une grande opposition. Merci de tout mettre en œuvre pour arriver à tes fins. Veuille me guider dans tous mes projets. Aide-moi à être stratégique et courageux·se.

Ancien Testament

1 Rois 22,1-54

Akab veut reprendre la ville de Ramoth

22 Pendant deux ans, il y a la paix entre la Syrie et Israël. 2 Mais la troisième année, Josaphat, roi de Juda, vient trouver Akab, roi d’Israël. 3 Or, Akab a dit à ses ministres : « Vous le savez, la ville de Ramoth, en Galaad, était à nous. Pourtant, nous hésitons à la reprendre au roi de Syrie ! Pourquoi donc ? » 4 Puis il demande au roi Josaphat : « Est-ce que tu acceptes de combattre avec moi pour reprendre Ramoth de Galaad ? » Josaphat lui répond : « Nous ne faisons qu’un, toi et moi. Mes soldats sont tes soldats, mes chevaux sont tes chevaux. » 5 Mais Josaphat ajoute : « Consulte d’abord le Seigneur. »

Les prophètes officiels d’Akab annoncent la victoire

6 Akab, le roi d’Israël, réunit ses prophètes. Ils sont à peu près 400. Le roi leur demande : « Est-ce que je dois aller attaquer Ramoth de Galaad, oui ou non ? » Les prophètes répondent : « Oui, vas-y, le Seigneur te livrera la ville. » 7 Pourtant, Josaphat demande : « Est-ce qu’il n’y a pas un autre prophète qui peut consulter le Seigneur pour nous ? » 8 Le roi d’Israël répond : « Nous pourrions demander à Michée, fils d’Imla, mais je le déteste. En effet, il ne m’annonce jamais rien de bon, mais toujours du mal. » Josaphat dit à Akab : « Ne dis pas cela ! » 9 Alors le roi d’Israël envoie un fonctionnaire du palais chercher Michée, fils d’Imla, le plus vite possible.

10 Le roi d’Israël et le roi de Juda se trouvent sur la place qui est près de la porte de Samarie. Chacun est assis sur son siège royal. Ils portent leurs vêtements de roi. Ils écoutent les prophètes leur parler au nom du Seigneur. 11 Parmi eux, il y a un prophète appelé Sidequia, fils de Kenaana. Il s’est fabriqué des cornes de fer et il crie à Akab : « Le Seigneur te le dit, tu attaqueras les Syriens comme un taureau aux cornes de fer et tu les écraseras. » 12 Tous les autres prophètes confirment ce message en disant : « Va attaquer Ramoth de Galaad. Tu réussiras, le Seigneur te livrera la ville. »

Le prophète Michée annonce la défaite

13 Pendant ce temps, le messager va chercher Michée. Il lui dit : « Écoute, tous les prophètes annoncent un bon résultat pour le roi. Fais la même chose : annonce le succès. » 14 Mais Michée lui répond : « Par le Seigneur vivant, j’annoncerai seulement ce que le Seigneur me dira. »

15 Puis Michée arrive près du roi Akab. Le roi lui demande : « Michée, est-ce que nous devons aller attaquer Ramoth de Galaad, oui ou non ? » Michée répond à Akab : « Vas-y. Tu réussiras, le Seigneur te livrera la ville. » 16 Mais le roi lui dit : « Je t’ai déjà demandé de nombreuses fois de me dire seulement la vérité de la part du Seigneur. » 17 Alors Michée déclare :

 « Dans une vision,
 j’ai vu tous les soldats
 répandus sur les montagnes
 comme un troupeau sans berger.
 Le Seigneur a dit :
 “Cette armée n’a plus de chef.
 Chacun doit rentrer en paix chez lui.” »

18 Le roi d’Israël dit alors au roi Josaphat : « Je te l’avais bien dit : cet homme-là ne m’annonce jamais rien de bon, mais toujours du mal ! » 19 Michée continue : « Écoute donc ce que le Seigneur dit. En effet, j’ai vu le Seigneur assis sur son siège royal, avec tous ses serviteurs debout à sa droite et à sa gauche dans le ciel. 20 Il a demandé : “Qui veut persuader Akab d’attaquer Ramoth de Galaad pour qu’il soit tué là-bas ?” L’un a dit une chose, l’autre une autre. 21 Pour finir, l’esprit qui inspire les prophètes s’est présenté devant le Seigneur en disant : “Moi, j’irai le persuader.” Le Seigneur a demandé : “Comment ?” 22 L’esprit des prophètes a répondu : “Je soufflerai des mensonges dans la bouche de tous les prophètes du roi.” Le Seigneur lui a dit : “C’est un bon moyen pour le persuader. Maintenant, va faire ce que tu as proposé !” » 23 Michée ajoute : « Aujourd’hui, c’est ce qui se passe, Akab. Le Seigneur a permis qu’un esprit mette des mensonges dans la bouche de tous tes prophètes. En réalité, le Seigneur a décidé de t’envoyer un malheur. »

24 Alors Sidequia, fils de Kenaana, s’approche de Michée et lui donne une gifle en disant : « Comment l’esprit du Seigneur est-il sorti de moi pour te parler ? »

25 Michée répond : « Tu le verras bien le jour où tu devras te cacher dans la pièce la plus retirée de ta maison. »

26 Alors le roi d’Israël crie à un serviteur : « Arrête Michée ! Conduis-le chez Amon, le gouverneur de Samarie et chez le prince Joas. 27 Dis-leur de ma part : “Mettez cet homme-là en prison. Donnez-lui seulement du pain et de l’eau jusqu’à ce que je revienne en bonne santé.” » 28 Michée lui répond : « Si tu reviens en bonne santé, c’est que le Seigneur n’a pas parlé par ma bouche ! »

Le roi Akab meurt à Ramoth

29 Akab, le roi d’Israël, et Josaphat, le roi de Juda, vont attaquer Ramoth de Galaad. 30 Akab dit à Josaphat : « Je vais changer de vêtements pour aller au combat. Mais toi, mets tes habits de roi. » Ainsi, le roi d’Israël met d’autres vêtements pour qu’on ne le reconnaisse pas et il part au combat. 31 Or, le roi de Syrie a donné cet ordre aux 32 hommes qui commandent ses chars de guerre : « N’attaquez pas les soldats ni les officiers, attaquez seulement le roi d’Israël. » 32 Quand les chefs de chars voient Josaphat, ils disent : « C’est sûrement le roi d’Israël. » Et ils vont vers lui pour l’attaquer. Mais il pousse son cri de guerre. 33 Alors les chefs de chars voient que ce n’est pas le roi d’Israël. Ils le laissent tranquille.

34 Or, un soldat syrien tire une flèche au hasard, et la flèche touche le roi d’Israël entre les deux parties de la cuirasse qui le protège. Le roi dit à celui qui conduit son char : « Je suis blessé, fais demi-tour et sors-moi de là ! »

35 Ce jour-là, le combat est très violent, et le roi doit être tenu debout dans son char face aux Syriens. Sa blessure saigne tellement que son char est couvert de sang. Le soir, il meurt. 36 Au coucher du soleil, les soldats crient dans le camp : « Rentrez tous chez vous, 37 le roi est mort ! »

Les soldats ramènent son corps à Samarie et ils l’enterrent dans cette ville. 38 Des serviteurs nettoient le char du roi dans l’étang de Samarie. Pendant ce temps, les chiens viennent lécher le sang d’Akab, et les prostituées se lavent à cet endroit. C’est ce que le Seigneur a annoncé.

39 Les autres actes d’Akab sont écrits dans « L’Histoire des rois d’Israël ». Ce livre raconte tout ce qu’il a fait, comment il a construit son palais décoré d’ivoire et combien de villes il s’est fait bâtir. 40 Quand il rejoint ses ancêtres, son fils Akazias devient roi à sa place.

Josaphat, roi de Juda

41 La quatrième année où Akab est roi d’Israël, Josaphat, fils d’Asa devient roi de Juda. 42 Il a 35 ans et il est roi à Jérusalem pendant 25 ans. Sa mère s’appelle Azouba, et c’est une fille de Chili. 43 Josaphat suit le chemin de son père Asa. Il ne s’en éloigne jamais, il fait ce qui est bien aux yeux du Seigneur. 44 Pourtant, les lieux sacrés ne disparaissent pas. Les gens continuent d’y aller pour offrir des sacrifices d’animaux et brûler du parfum. 45 Josaphat vit en paix avec le roi d’Israël.

46 Les autres actes de Josaphat sont écrits dans « L’Histoire des rois de Juda ». Ce livre raconte les exploits qu’il a réalisés, les guerres qu’il a faites. 47 Il raconte aussi comment il a supprimé les hommes et les femmes qui se prostituaient pour servir des dieux étrangers. Il y en avait encore au temps de son père Asa. 48 À cette époque, il n’y a pas de roi en Édom, mais seulement un gouverneur nommé par le roi de Juda. 49 Josaphat fait construire de grands bateaux à Ession-Guéber pour aller chercher de l’or dans le pays d’Ofir. Mais c’est un échec, parce que les bateaux coulent à Ession-Guéber. 50 Akazias, fils d’Akab, propose à Josaphat que ses marins partent en bateau avec les siens. Mais Josaphat refuse.

51 Quand Josaphat meurt, on l’enterre avec ses ancêtres dans la « Ville de David » son père. Son fils Joram devient roi à sa place.

Akazias, roi d’Israël

52 La dix-septième année où Josaphat est roi de Juda, Akazias, fils d’Akab, devient roi d’Israël à Samarie, et il est roi du peuple d’Israël pendant deux ans. 53 Il fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur. Il suit le mauvais exemple de son père, de sa mère et du roi Jéroboam, fils de Nebath, qui a entraîné le peuple à pécher. 54 Il se met à genoux devant Baal pour l’adorer. Ainsi, il provoque la colère du Seigneur, Dieu d’Israël, comme son père l’a fait.

Commentaire

Les plans de Dieu

Ce n'est pas une bonne idée d'essayer d’être plus malin que Dieu ! C'était le problème d'Akab. Il a essayé de manipuler les gens et les événements afin de faire échouer les plans de Dieu.

Josaphat lui a sagement dit qu'avant d'entrer en guerre contre Aram, il devait demander conseil au Seigneur : « Consulte d'abord le Seigneur » (v.5). C'est un autre exemple du principe clé. Si vous voulez que vos plans réussissent, vous devez demander à Dieu de vous guider dans l'élaboration de vos plans.

Les 400 prophètes “marionnettes“ étaient peut-être des perroquets employés par le gouvernement qui faisaient simplement ce pour quoi ils étaient payés, c'est-à-dire dire tout ce que le roi voulait qu'ils disent.

Cependant, Josaphat sait que ce n'est pas une véritable prophétie et demande : « Est-ce qu'il n'y a pas un autre prophète qui peut consulter le Seigneur pour nous ? » (v.7). Le roi répond : « Nous pourrions demander à Michée, fils d'Imla, mais je le déteste. En effet, il ne m'annonce jamais rien de bon, mais toujours du mal » (v.8).

Michée, qui est un véritable prophète, leur annonce la parole du Seigneur. Alors que les 400 prophètes ont mis en avant l'opinion populaire, Michée était le seul qui connaissait vraiment la pensée du Seigneur. Nous ne devons pas nous laisser influencer par l'opinion publique si elle ne vient pas du Seigneur. Le fait que nous soyons peut-être dépassés en nombre n'est pas un critère.

Michée est assez courageux pour dire la vérité à ceux qui détiennent le pouvoir : « Par le Seigneur vivant, j'annoncerai seulement ce que le Seigneur me dira » (v.14). Il les met en garde contre le danger d'aller à l'encontre des plans de Dieu. À ses dépens, il est mis en prison avec rien d'autre que du pain et de l'eau (v.27).

Akab est déterminé à ne pas écouter la voix de Dieu. Il continue sa manipulation. Il pense pouvoir déjouer Dieu en se déguisant (v.30). Mais, comme nous l'avons vu, « Le Seigneur a tout fait dans un but précis » (Proverbes 16,4).

Nous voyons ce principe à l'œuvre alors qu’« un soldat syrien tire une flèche au hasard, et la flèche touche le roi d'Israël entre les deux parties de la cuirasse... le roi est mort... les chiens viennent lécher le sang d'Akab… C'est ce que le Seigneur a annoncé » (1 Rois 22,34,37-38).

Prière

Seigneur, merci parce que tu es le souverain Seigneur et que tu contrôles le cours de l’histoire.

Pardonne-moi, Seigneur, pour les fois où je savais sans doute être sur la mauvaise voie, mais où j'ai essayé de manipuler les événements. Aide-moi à toujours rester en phase avec tes projets. Que mes plans soient tes plans et que ces plans réussissent.

Pippa ajoute

Proverbes 16,2

Les gens pensent que toutes leurs voies sont innocentes, mais les motivations sont jugées par le Seigneur.

Nos motivations peuvent parfois être un peu contradictoires.

reader

Application

Téléchargez l'application de la Bible en 1 an pour les appareils iOS ou Android et lisez-la chaque jour.

La version française de l'application étant une nouveauté, nous faisons face à un problème d'affichage dans certains commentaires. Si vous recontrez ce problème sur votre smartphone, nous vous encourageons à vous rendre dans les paramètres de l'application, puis à changer la langue de contenu (par exemple "English"), puis à nouveau changer la langue de contenu sur "Français". Merci de votre compréhension et désolés pour ce désagrément ! Nous faisons tout notre possible pour régler ce problème au plus vite.

reader

Courriel

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir la Bible en 1 an dans votre boîte de réception chaque matin. Vous recevrez un e-mail par jour.

reader

Site Web

Commencez à lire la journée d'aujourd'hui, ici même, sur le site Web de la Bible en 1 an.

Lire maintenant

Références

Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de La Bible Parole de Vie © Société biblique française – Bibli’O, 2000.

Les extraits marqués (Colombe) sont tirés de La Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978.

Les extraits marqués (NFC) sont tirés de La Bible Nouvelle Français courant © Société biblique française – Bibli’O, 2019.

Les extraits marqués (TOB) sont tirés de La Traduction œcuménique de la Bible © Société biblique française – Bibli’O et Editions du Cerf, 2010.

Les extraits marqués (MSG) sont traduits de la Message.

Ce site Web stocke des données telles que des cookies pour activer les fonctionnalités et les analyses nécessaires du site. En savoir plus