Jour 198

La réponse de Dieu qui change la donne

Sagesse Psaume 85,9-14
Nouveau Testament Romains 3,9-31
Ancien Testament Amos 3,1-4,13

Introduction

Nous tombons parfois dans le piège qui consiste à penser que nous sommes les pires personnes sur la face de la terre et que personne ne fait autant de choses mauvaises que nous. Mais Paul dans la lettre aux Romains 3,23 dit que tous ont péché et sont privés de la gloire (excellence) de Dieu. Tout homme, femme ou enfant déjà né ou qui le sera un jour, a un problème avec le péché. Mais la bonne nouvelle, c’est que Dieu a fourni une “réponse à notre dilemme“, écrit Joyce Meyer.

Quand en 386, Saint Augustin a trouvé la réponse, “une lumière vive a inondé son cœur“. Martin Luther a trouvé la réponse et quelques années plus tard, en 1517, la Réforme commençait. Lorsqu’en 1738 John Wesley a compris la réponse, son cœur s'est “étrangement réchauffé“ et les graines d'un réveil ont commencé à germer.

Dans chacun de ces cas, leur vie a été radicalement changée par la compréhension de la “Justice de Dieu“. Cela change la donne. Dès que quelqu'un comprend cette réalité, elle change la vie. Cela a certainement changé la mienne.

Sagesse

Psaume 85,9-14

9 J’écoute ce que Dieu dit.
Le Seigneur promet la paix à son peuple, à ses amis fidèles.
Mais qu’ils ne reviennent pas à leur folie !
10 Le Seigneur sauvera bientôt ceux qui le respectent,
et sa gloire habitera notre pays.

11 Amour et fidélité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent.
12 La fidélité monte de la terre
et la justice descend du ciel.
13 Le Seigneur lui-même donne le bonheur,
et notre pays donne ses récoltes.
14 La justice marche devant le Seigneur,
elle prépare le chemin devant lui.

Commentaire

La réponse de Dieu vous donne sa paix

“J'ai grandi dans une atmosphère de conflit, écrit Joyce Meyer, et c'est tout ce que j'ai toujours connu. J'ai dû apprendre une toute nouvelle façon de vivre. Maintenant, je suis accro à la paix. Dès que ma paix disparaît, je me demande comment je l'ai perdue et je me mets à chercher des moyens de la retrouver.“

Dieu a promis la « paix » (v.9) à son peuple. Cela ne signifie pas nécessairement la paix extérieure. Les pressions, les difficultés, les épreuves, les batailles et l'agitation ne disparaîtront peut-être pas. Mais dans tout cela, Dieu a promis de vous donner sa paix. Cette paix provient de l'écoute de ce que dit « Dieu, le Seigneur » (v.9).

La paix est très étroitement liée à la justice. Le psalmiste dit : « justice et paix s'embrassent » (v.11b). De la même façon que l'amour et la fidélité vont ensemble (v.11a), il en va de même pour la justice et la paix. La paix vient du fait de vivre dans une relation ajustée avec Dieu (Romains 5,1).

Prière

Seigneur Dieu, merci de me permettre de marcher dans une relation juste avec toi et de profiter de la paix qui en découle.

Nouveau Testament

Romains 3,9-31

9 Mais quoi ? Est-ce que nous, les Juifs, nous sommes au-dessus des autres ? Pas du tout ! J’ai déjà montré une chose : les Juifs et ceux qui ne sont pas juifs sont tous sous le pouvoir du péché. 10 Dans les Livres Saints, on lit :

 « Aucun être humain n’est juste,
 même pas un seul !
 11 Personne n’est intelligent,
 personne ne cherche Dieu !
 12 Tous ont quitté le bon chemin,
 ils sont tous corrompus.
 Personne ne fait le bien,
 même pas un seul !
 13 Leur gorge est comme une tombe ouverte.
 Avec leur langue, ils trompent les autres.
 Sous leurs lèvres,
 c’est le poison de la vipère.
 14 Leur bouche est pleine de malédictions
 et de paroles blessantes.
 15 Avec leurs pieds,
 ils courent rapidement pour aller tuer.
 16 Ils détruisent tout sur leur passage
 et ils sèment le malheur.
 17 Le chemin de la paix,
 ils ne le connaissent pas.
 18 Ils n’ont aucun respect pour Dieu. »

19 Pourtant, nous le savons, tout ce que la loi dit, elle le dit pour ceux qui doivent obéir à la loi. Alors personne ne peut donner d’excuse, et le monde entier est reconnu coupable devant Dieu. 20 C’est pourquoi, aux yeux de Dieu, personne ne sera juste en faisant ce que la loi demande. En effet, la loi permet seulement aux gens de savoir qu’ils ont péché.

La foi en Jésus-Christ rend juste

21 Mais maintenant, Dieu a montré de quelle façon il nous rend justes sans la loi. La loi de Moïse elle-même et les prophètes prouvent cela. 22 Dieu rend justes les êtres humains par leur foi en Jésus-Christ. Il le fait pour tous ceux qui croient au Christ, parce qu’il n’y a pas de différence entre eux : 23 tous ont péché et tous sont privés de la gloire de Dieu. 24 Mais dans sa bonté, Dieu les rend justes gratuitement par Jésus-Christ, qui les libère du péché. 25-26 Dieu l’a offert en sacrifice. Alors par sa mort, le Christ obtient le pardon des péchés pour ceux qui croient en lui. Ainsi Dieu a voulu montrer qu’il est toujours juste : il l’était autrefois, quand il a été patient et n’a pas puni les péchés des êtres humains. Mais il est juste aujourd’hui, puisqu’il veut à la fois être juste et rendre justes ceux qui croient en Jésus.

27 Alors, est-ce qu’il y a encore des raisons de se vanter ? Non, pas du tout ! Pourquoi donc ? Parce que, ce qui compte, ce n’est pas d’obéir à la loi, c’est de croire. 28 Oui, nous pensons ceci : les êtres humains sont rendus justes parce qu’ils croient, et non parce qu’ils font ce que la loi demande. 29 Ou alors, est-ce que Dieu est seulement le Dieu des Juifs ? Est-ce qu’il n’est pas aussi le Dieu des autres ? Si, bien sûr, il est aussi le Dieu des autres peuples, 30 parce qu’il n’y a qu’un seul Dieu. C’est lui qui va rendre justes les Juifs à cause de leur foi, c’est lui aussi qui va rendre justes les autres peuples à cause de leur foi. 31 Donc, quand nous croyons, est-ce que nous rendons la loi inutile ? Sûrement pas ! Au contraire, nous donnons à la loi toute sa valeur.

Commentaire

La réponse de Dieu est un cadeau que vous recevez

\t Nous aspirons à la paix. Nous aspirons à être dans une relation juste avec Dieu et avec les autres. Mais comment reçoit-on cette « justice de Dieu » (TOB) ?

Paul poursuit en affirmant que personne n'est juste seul, par ses propres moyens. « Aucun être humain n'est juste, même pas un seul ! » (v.10b) « Tous ont quitté le bon chemin, ils sont tous corrompus. Personne ne fait le bien, même pas un seul ! » (v.12). La justice est le chemin qui conduit à la paix, mais la réalité c’est que « le chemin de la paix, ils ne le connaissent pas » (v.17).

Paul conclut ici son argumentation : « C'est pourquoi, aux yeux de Dieu, personne ne sera juste en faisant ce que la loi demande. En effet, la loi permet seulement aux gens de savoir qu'ils ont péché » (v.20). Les deux petits mots qui suivent sont d'une grande importance : « Mais maintenant... » (v.21).

Après avoir exposé le problème, Paul décrit alors la réponse de Dieu qui change la donne : « la justice de Dieu a été manifestée » (v.21) (TOB). Cette justice de Dieu ne peut être obtenue par la loi car personne (à part Jésus) n'a jamais observé la loi dans son intégralité. L'Ancien Testament (la Loi et les Prophètes) en témoigne et indique la réponse de Dieu (v.21).

« C’est la justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient » (v.22) (TOB). Cette justice de Dieu ne peut pas être gagnée. C'est un pur don que l’on reçoit « par la foi en Jésus Christ ». C'est un cadeau « pour tous ceux qui croient » (v.22) (TOB).

Paul utilise ensuite trois images pour décrire ce que la mort de Jésus sur la croix a accompli. Chacune est comme une facette d'un diamant. Chaque image est entrelacée avec les autres :

  1. La sanction du péché a été payée

    Le mot “justification“ est une expression utilisée au tribunal. Nous sommes gratuitement « justifiés par sa grâce » (v.24) (TOB). Dieu est un juge juste. Il ne pouvait ignorer notre culpabilité.

    Il est venu en la personne de son fils Jésus-Christ pour mourir pour vous et moi : « au temps de sa patience. Il montre donc sa justice dans le temps présent, afin d’être juste et de justifier celui qui vit de la foi en Jésus » (vv.25-26) (TOB). Il a lui-même assumé la sanction.

    Vous êtes gratuitement « justifiés par sa grâce » (v.24) (TOB). La grâce signifie un amour immérité. C’est gratuit. Il n'y a aucun mérite de notre part. On ne peut pas la gagner. C'est un cadeau. Il n'y a donc pas lieu de se vanter (vv.27-31).

    Par sa mort sur la croix, Jésus a payé le prix de toutes nos mauvaises actions, paroles et pensées. Dès que vous mettez votre foi en Jésus, vous êtes justifiés. Vous n'avez rien à craindre. La sanction a été payée. Vous avez reçu de Dieu le don de la justice.

  2. Le pouvoir du péché a été brisé

    La deuxième image que Paul utilise est initialement utilisée sur la place du marché : « par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus » (v.24) (Colombe).

    Les dettes était également un problème dans le monde antique. Si quelqu'un avait des dettes importantes, il pouvait être obligé de se vendre en esclavage pour les rembourser.

    Supposons qu'une personne se trouve sur la place du marché et s'offre comme esclave. Des personnes pouvaient avoir pitié et payer le montant dû, puis laisser la personne pour qui ils ont payé partir libre. En faisant cela, ils les “rachetaient“ et versaient le prix d’une “rançon“.

    De manière similaire, pour nous « la rédemption… est dans le Christ-Jésus » (v.24) (Colombe), elle nous est rendue accessible à travers lui. Vos péchés sont comme une dette qui se dresse contre vous. Jésus, par sa mort sur la croix, a payé le prix de la rançon (Marc 10,45). De cette façon, vous êtes libres d'avoir une relation avec Dieu. Votre relation est rétablie. Vous recevez la justice de Dieu.

  3. La pollution du péché a été supprimée

    La troisième image de Paul dans ce passage est liée au temple. « Dieu l'a offert en sacrifice. Alors par sa mort, le Christ obtient le pardon des péchés pour ceux qui croient en lui » (Romains 3,25).

    Dans l'Ancien Testament, des lois très détaillées ont été établies concernant la manière de traiter le péché. Il y avait tout un système sacrificiel qui démontrait la gravité du péché et la nécessité de s'en purifier. Le péché était transféré du pécheur à l'animal, et celui-ci était ensuite tué.

    Mais « le sang des taureaux et des boucs ne peut pas enlever les péchés » (Hébreux 10,4). L'ancien système sacrificiel n'était qu'une « ombre » (v.1) de ce qui devait arriver. La réalité est apparue avec le sacrifice de Jésus. Seul le sang du Christ, le sacrifice d'expiation réalisé « une fois pour toutes » (v.10), peut laver votre péché et éliminer sa pollution. Cela s’explique par le fait que Jésus était le sacrifice parfait. Il est le seul à avoir vécu une vie parfaite. Par son sang, vous recevez la réponse de Dieu qui change la donne – la justice de Dieu.

Prière

Seigneur, comment pourrais-je jamais te remercier suffisamment pour le don de « la justice de Dieu » par la foi en Jésus ? Je te remercie de ce que grâce à ta justice je peux recevoir la paix, le pardon, la liberté et la purification par le sang de Jésus.

Ancien Testament

Amos 3,1-4,13

3 Gens d’Israël, vous êtes la famille que le Seigneur a ramenée d’Égypte. Écoutez ce qu’il dit contre vous :

 2 « Parmi toutes les familles de la terre,
 je me suis occupé tout particulièrement de vous.
 C’est pourquoi j’agirai contre vous
 à cause de tous vos crimes. »

Quand le Seigneur parle, un prophète se lève

3 Est-ce que deux hommes marchent ensemble,
quand ils n’ont pas décidé de le faire ?
4 Est-ce que le lion rugit dans la forêt
quand il n’a pas trouvé une bête à manger ?
Est-ce que le jeune lion gronde dans son abri
quand il n’a rien pris ?
5 Est-ce que le petit oiseau tombe dans un piège
quand il n’y a rien pour l’attirer ?
Est-ce qu’un piège se referme
quand il n’a rien attrapé ?
6 Est-ce qu’on lance un signal de guerre dans une ville
sans effrayer les habitants ?
Est-ce qu’un malheur arrive dans une ville,
si le Seigneur ne l’a pas envoyé ?
7 De la même façon,
le Seigneur DIEU n’agit pas
sans faire connaître ses intentions
à ses serviteurs les prophètes.

8 Quand le lion rugit,
qui n’a pas peur ?
Quand le Seigneur DIEU parle,
qui ose ne pas annoncer son message ?

Jugement du Seigneur contre la ville de Samarie

9 Sur les toits des belles maisons
de la ville d’Asdod,
sur les toits des belles maisons d’Égypte,
criez et dites :

 « Rassemblez-vous
 sur les hauteurs de Samarie,
 voyez les nombreux désordres
 et la violence qui s’y trouvent. »

10 Le Seigneur déclare :

 « Certains entassent dans leurs belles maisons
 tout ce que la violence et le vol
 leur rapportent.
 Ces gens-là ne savent pas agir de façon honnête. »

11 C’est pourquoi, ville de Samarie,
moi, le Seigneur DIEU, je te dis :

 « Tes ennemis entoureront le pays,
 ils détruiront tes murs de défense,
 ils pilleront tes belles maisons. »

12 Voici ce que le Seigneur dit :

 « Quand le lion a pris un mouton,
 le berger arrache de sa gueule
 deux pattes et un bout d’oreille.
 Il arrivera la même chose
 aux Israélites qui vivent à Samarie,
 allongés sur un divan
 ou sur les coussins d’un lit :
 on n’en sauvera que des petits morceaux. »

Jugement du Seigneur contre les femmes de Samarie

13 Le Seigneur DIEU,
le Dieu de l’univers, déclare :

 « Écoutez
 et faites connaître ces avertissements
 à la famille de Jacob :
 14 Le jour où j’agirai contre le peuple d’Israël
 à cause de ses crimes,
 j’agirai contre les autels de Béthel.
 On cassera les coins relevés de l’autel,
 et ils tomberont par terre.
 15 Je démolirai les maisons de la saison froide
 et celles de la saison chaude.
 Je détruirai les maisons décorées d’ivoire,
 les grandes maisons disparaîtront. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

4 Vous, les femmes de Samarie,
grasses comme les vaches du Bachan,
écoutez cette parole :

 vous écrasez les pauvres par l’injustice,
 vous mettez à terre les malheureux
 et vous dites à vos maris :
 « Apporte donc à boire ! »
 2 Le Seigneur DIEU a fait ce serment :
 « Aussi vrai que je suis le Dieu saint,
 le jour arrive
 où des gens vous enlèveront
 et traîneront chacune d’entre vous
 comme des poissons pris avec un crochet,
 ou avec des piques pour la pêche.
 3 Vous sortirez de la ville
 par les ouvertures des murs,
 chacune droit devant soi.
 Et on vous jettera vers le nord du pays. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

Jugement sur une religion qui ne vaut rien

 4 « Gens d’Israël,
 continuez à vous révolter contre moi
 en allant au temple de Béthel,
 révoltez-vous encore davantage
 en allant au Guilgal,
 vous pécherez encore plus !
 Le jour suivant votre arrivée,
 offrez vos sacrifices,
 et le troisième jour présentez vos dons.
 5 Faites brûler sur l’autel du pain levé
 pour vos sacrifices de louange.
 Annoncez devant tous
les dons volontaires que vous me faites,
 puisque c’est cela que vous aimez,
 gens d’Israël ! »

Voilà ce que le Seigneur DIEU déclare.

Les avertissements de Dieu n’ont servi à rien

 6 « Moi, dans toutes vos villes,
 je vous ai envoyé la famine.
 Je vous ai privé de nourriture
 dans tous vos villages,
 mais vous n’êtes pas revenus vers moi. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

 7 « Je vous ai refusé la pluie
 pendant les trois mois avant la récolte.
 J’ai fait tomber la pluie
 sur une ville et non sur une autre.
 Un champ a reçu de la pluie,
 un autre champ privé de pluie
 est devenu sec.
 8 Les habitants allaient de ville en ville
 pour avoir de l’eau à boire,
 mais ils n’en trouvaient pas assez.
 Pourtant vous n’êtes pas revenus vers moi. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

 9 « J’ai frappé vos céréales de maladie
 en les faisant sécher
 ou pourrir dans les champs.
 J’ai détruit vos jardins et vos vignes,
 les criquets ont dévoré vos figuiers
 et vos oliviers.
 Pourtant vous n’êtes pas revenus vers moi. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

 10 « J’ai envoyé contre vous une épidémie
 comme celle qui avait frappé les animaux en Égypte.
 J’ai laissé les ennemis tuer vos jeunes gens
 pendant qu’on prenait vos chevaux.
 L’horrible odeur des morts
 est montée jusqu’à vos narines.
 Pourtant vous n’êtes pas revenus vers moi. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

 11 « J’ai tout renversé chez vous,
 comme autrefois à Sodome et Gomorrhe.
 Et vous avez été comme un bout de bois sauvé du feu.
 Pourtant vous n’êtes pas revenus vers moi. »

Voilà ce que le Seigneur déclare.

 12 « C’est pourquoi, Israël, tu vas voir
 comment je vais te traiter.
 Étant donné ce que je vais te faire,
 prépare-toi à me rencontrer,
 moi, ton Dieu. »

Le Seigneur est le Dieu qui a créé l’univers

 13 C’est lui qui a formé les montagnes.
 Il a créé le vent,
 il fait connaître ses projets aux humains.
 Il change en nuit la lumière du matin,
 il marche sur les hauteurs de la terre.
 Son nom est : le Seigneur, Dieu de l’univers.

Commentaire

La réponse de Dieu nous met au défi de vivre correctement

Paul nous dit que la réponse de Dieu qui change la donne – « la justice de Dieu » – est quelque chose auquel « la loi et les prophètes (…) rendent témoignage » (Romains 3,21) (TOB). Amos est l'un de ces prophètes.

Alors qu'Amos se tournait pour prononcer la parole du Seigneur contre Israël, nous voyons le désir de Dieu pour la Justice dans le fait que tous leurs péchés sont punis. Le Seigneur a dit : « Parmi toutes les familles de la terre, je me suis occupé tout particulièrement de vous. C'est pourquoi j'agirai contre vous à cause de tous vos crimes. » (Amos 3,2)

Les gens sont condamnés dans ce qui est quasiment comme un tribunal : « Écoutez et témoignez contre la maison de Jacob – oracle du Seigneur » (v.13) (TOB).

C'est comme si Dieu appelait des témoins pour témoigner contre son propre peuple : « Vous, les femmes de Samarie, grasses comme les vaches du Bachan, écoutez cette parole : vous écrasez les pauvres par l'injustice, vous mettez à terre les malheureux et vous dites à vos maris : "Apporte donc à boire !" » (4,1). Les membres du peuple sont condamnés pour leur superficialité, leur indulgence égocentrique et leur attitude vis-à-vis des pauvres et des nécessiteux.

Dieu parle sans cesse à son peuple pour tenter de le ramener à lui : « le Seigneur Dieu n'agit pas sans faire connaître ses intentions à ses serviteurs les prophètes » (3,7). Pourtant, déclare-t-il, vous n'êtes pas revenus à moi (4,6,8-11).

Lorsque nous comprenons ce contexte de l'Ancien Testament, il est d'autant plus stupéfiant que l'apôtre Paul écrive : « C’est la justice de Dieu par la foi en Jésus Christ pour tous ceux qui croient » (Romains 3,22) (TOB). Ce qui change la donne, c'est que Jésus a payé le prix pour vous ; vous êtes justes aux yeux de Dieu, vous pouvez l'approcher avec confiance aujourd'hui. Adressez-vous à lui en tant que votre père aimant et connaissez sa paix au plus profond de votre cœur.

Prière

Seigneur, merci pour ton désir que nous revenions toujours vers toi et marchions dans une relation juste avec toi. Merci d'avoir rendu cela possible grâce à Jésus.

Pippa ajoute

Amos 4,9

« J'ai frappé vos céréales de maladie en les faisant sécher ou pourrir dans les champs. J'ai détruit vos jardins et vos vignes, les criquets ont dévoré vos figuiers et vos oliviers. Pourtant vous n'êtes pas revenus vers moi. Voilà ce que le Seigneur déclare. »

Dans le jardin de notre presbytère, le rosier a moisi, les écureuils ont déterré les bulbes et le liseron envahit tout le jardin. Ou bien je dois me repentir davantage, ou je dois travailler plus dur dans le jardin !

reader

Application

Téléchargez l'application de la Bible en 1 an pour les appareils iOS ou Android et lisez-la chaque jour.

La version française de l'application étant une nouveauté, nous faisons face à un problème d'affichage dans certains commentaires. Si vous recontrez ce problème sur votre smartphone, nous vous encourageons à vous rendre dans les paramètres de l'application, puis à changer la langue de contenu (par exemple "English"), puis à nouveau changer la langue de contenu sur "Français". Merci de votre compréhension et désolés pour ce désagrément ! Nous faisons tout notre possible pour régler ce problème au plus vite.

reader

Courriel

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir la Bible en 1 an dans votre boîte de réception chaque matin. Vous recevrez un e-mail par jour.

reader

Site Web

Commencez à lire la journée d'aujourd'hui, ici même, sur le site Web de la Bible en 1 an.

Lire maintenant

Références

Joyce Meyer, La Bible de la vie quotidienne (Faitshwords, 2018) pp.1804,1805.

Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de La Bible Parole de Vie © Société biblique française – Bibli’O, 2000.

Les extraits marqués (Colombe) sont tirés de La Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe) © Société biblique française – Bibli’O, 1978.

Les extraits marqués (NFC) sont tirés de La Bible Nouvelle Français courant © Société biblique française – Bibli’O, 2019.

Les extraits marqués (TOB) sont tirés de La Traduction Œcuménique de la Bible © Société biblique française – Bibli’O et Editions du Cerf, 2010.

Les extraits marqués (MSG) sont traduits de la Message.

Ce site Web stocke des données telles que des cookies pour activer les fonctionnalités et les analyses nécessaires du site. En savoir plus